If I haven't a book on my face I have a spot on my blog, Yes my dear Dud! C'est l'inutilité de l'Art qui m'inspira et non l'art d'être utile..

Translate

mercredi 3 août 2022

Mon Caillou

 une vallée de l'exile aux étoiles de sel blanc

samedi 30 juillet 2022

Art Schock en quelques mots en plusieurs langues

 A la façon d'une notice, retrouvez dans plusieurs langue cette description de Art Schock. Choose your language : English Deutsch Español Italiano Русский 日本語 česky Slovenski Latviski Polski

Structure artistique créer dans les années 90 qui a pour but l’esthétisation de l’espace scénique pour la musique, (création et production de bannières, drapeaux, vêtements, mobiliers, édition de livrets, de musique). 

Au-delà des problématiques initialement soulevées comme le poids de l’histoire, la notion de choix et de libre arbitre c’est au début des années 2000 qu’Art Schock engloba une structure collective plus large au nom d’Atelier de Création Expérimentale (A.C.E.) et c’est rapidement la question de l’inhibition de l’action et les enjeux de domination qui devinrent un sujet centralisateur avec le Bruit comme un agent libérateur et déclencheur de l’action individuelle pour s’affranchir des entraves socio-historiques et ataviques. 

Les moyens utilisés pour cela sont l’organisation de rencontres, de conférences, d’actions sonores mais également la création et la mise en place de dispositifs interactifs et participatifs.


dimanche 10 juillet 2022

Biographie officielle

Nocturne une musique de l'effondrement, une image de notre temps. Accompagner la chute dans ce qu'elle a de plus beau et grave.

Je reproduis ici la biographie de Nocturne écrite par Gods & Beast merci pour ce long travail minutieux, de patience, de recherche et de ténacité. J'en suis bien heureux, encore merci à toi Cyril A. et Eric Duboys. 

* * *

Nocturne est un projet industriel initié par Saphi en 1994. De la veine ambient ou plus noise qui a caractérisé son travail lors des premières années, Nocturne a évolué vers une musique plus électronique et rythmique, tout en renouvelant les thématiques explorées. Cette biographie s’articule autour de la présentation des principaux opus de Nocturne, en s’arrêtant plus en détail sur l’évolution observée ces dernières années, jusqu’à la sortie du disque Hypnose générale de 2017. 


1995 - 2002 : Début du projet et concept originel 

 Le nom de Nocturne s’inspire du titre d’une émission de radio diffusée sur Tours, animée par Saphi de 1996 à 2000 et précédemment, entre 1990 et 1995, par Erik Konofal, du groupe Les Joyaux de la princesse. Tous deux partageaient un intérêt pour le passé de l'Europe, et leurs projets respectifs évoluaient au sein d’une même scène musicale, avec des morceaux industriels qui se paraient de samples à caractère historique. Il y avait cependant des différences notables entre les deux projets car, si Les Joyaux de la princesse développait des ambiances de nature surtout atmosphériques, Nocturne proposait déjà des morceaux plus proches d’un dark ambient aux accents bruitistes. La portée idéologique véhiculée par les travaux des Joyaux de la princesse n’avait également que peu de rapport avec les intentions de Nocturne, dont le travail avait d’abord une visée documentaire. 




Les deux premières cassettes de Nocturne sont sorties sur Art Schock, structure créée par Saphi mais qui n’était pas qu'un simple label. Dans une interview de 1999, le lien entre Nocturne et Art Schock y est décrit ainsi : « Art Schock regarde en arrière et propose dans ses œuvres une étude sur l’Histoire. Nocturne est une expression d’Art Schock. Nocturne est un concept historique et une expérimentation sonore. C’est une vision de périodes et d’évènements passés que je veux voir et percevoir. C’est un concept qui ne fait qu’un, entre musique et esthétique. » La connexion entre musique et Histoire était en effet au centre du projet, et la mémoire collective ou la culpabilité faisaient partie des réflexions soulevées par Art Schock, dont Nocturne incarnait l’expression sonore. Les notions de choix et de libre arbitre occupaient également une place importante dans les interrogations de Nocturne, comme a pu l’expliquer Saphi dans une interview donnée en 2009 : « Je viens d'une génération dans laquelle nous sommes nés coupables de ce que nous n'avons pas fait, c'est le poids de l'Histoire et le péché originel, et nous sommes devenus coupables de ce que nous voudrions bien faire. » L’entrave à l’action personnelle ne serait donc pas que de nature environnementale (la pression du groupe, le besoin de reconnaissance, le regard de la société) mais aussi, en quelque sorte, atavique. Ce fameux poids de l’Histoire, qui nous ralentit finalement tout autant que le frein sociétal. 


À travers ses premières productions, Nocturne entendait donc revisiter les douleurs et les tragédies de la Seconde Guerre mondiale par le biais de morceaux industriels aux atmosphères variées. Ambient et bruitistes sur les deux premières cassettes (Frieden / Krieg en 1995 et Cendres en 1996), tout en évolution noise sur le maxi Offensive… de paix (1998), expérimentales et tendues sur le second maxi Kommando Holocauste (2000), ou plus climatiques sur le premier CD de Nocturne, Kapitulation, sorti en 2001. L’utilisation de samples, d’extraits de chansons et de discours d’époque était importante, et apparente les morceaux à des sortes d’illustrations ou de documentaires sonores liés aux faits historiques abordés (la reddition de la France en 1940 sur Kapitulation ; les victimes de la guerre, les prisonniers du ghetto et les morts de l'Holocauste sur Hymn for Herest I & II, sorti en 2002). 

Une nappe de violon réverbérée sur un fond de rythmique désincarnée introduit l’hypnotique « Les Sanglots des violons » et donne le ton. Hymn for Herest I & II est un album dur et froid, aux atmosphères dramatiques teintées d’heavy electronics, véritablement hanté par l’oppression et l’austérité. C’est par ailleurs le premier disque où quelques paroles audibles apparaissent. Noyées sous les effets sur « H.F.H. (Part 2) », ou avec un texte plus identifiable, mais qui fait froid dans le dos, sur le très death industriel « Herest au ghetto (Hell Version) » : « Cette haine qui m’habite ne présage que le pire. »

   

À noter que cette même année, Nocturne participe au coffret de 10xLP Security of Ignorance, avec un disque proposant deux longues plages expérimentales, évoluant entre atmosphérique sombre et trames plus bruitistes. Durant la première phase de Nocturne il n'y eut qu'une seule collaboration, avec le projet allemand Axon Neuron / Vagwa, sous le nom de Europaplan. Armes de vengeance / Vergeltungswaffe est leur unique disque, sorti aussi en 2002. Il relevait d'une veine industrielle atmosphérique et incluait de nombreuses archives sonores de la Seconde Guerre mondiale, avec pour thème principal cette arme de représailles allemande qu’était le missile V2. 

2003 - 2007 : Évolution et élargissement des thématiques 


En 2003, un tournant majeur s’opère, avec la découverte du roman Docteur Mabuse, écrit dans les années vingt par Norbert Jacques et adapté au cinéma par Fritz Lang. Un projet de ciné-concert est mis en place sous le titre Terroriser Manipuler Convaincre, dont un album sera tiré en 2006. Premier changement dans l’histoire de Nocturne, qui va engager Saphi dans l’exploration de thèmes plus personnels. Ce disque est aussi celui d’une forme de maturité sonore, avec une finesse accrue en ce qui concerne les textures. Un saut qualitatif en quelque sorte, en termes de densification mais aussi de précision des ambiances proposées. Sorte de réinterprétation ambient noise du film, Terroriser Manipuler Convaincre reste cependant un album à forte teneur conceptuelle.

   

Fleisch und Metall, sorti en 2007, est un album découpé en plusieurs parties, et qui mêle à l’électronique de nombreux sons métalliques ou de machineries. Le premier acte, intitulé « Fleisch und Metall », est une bande son qui a accompagné l’exposition « Chair & Métal », qui s’est déroulée à Tours en 2003. Ces morceaux, ainsi que ceux de la seconde partie (« Rien à friche ! »), reposent sur des ambiances aux structures complexes, organiques ou plus abrasives. Le dernier acte, « Fragments de mémoire », conclut l’album avec trois titres expérimentaux qui demeurent cependant fidèles à l’unité sonore très industrielle de l’album. L’utilisation d’archives, de samples et de sonorités que l’on imagine liés à la construction navale et au monde ouvrier, confère à ces trois morceaux une dimension sociale indéniable.

   


Vers le vide, paru en 2009, comporte en fait des pièces créées entre 2004 et 2007. Nappés de drones souterrains ou de lentes mélopées mélancoliques, drapés d’un bruitisme tellurique ou parsemés de samples instrumentaux ou vocaux, les titres de cet album sont tout en strates atmosphériques très texturées, et certains d’entre eux s’inscrivent dans une veine dark ambient de très belle facture, telles les trois parties du morceau « Pressentiment ». Un sentiment indicible de langueur, voire de renoncement ressort de ce disque sensible et onirique, qui arrive à conserver un équilibre incertain entre abandon et contemplation.
   

Working Ecstasy, double CD sorti en 2010, est résolument plus abrupt. Le CD Working propose des enregistrements de 2007, époque où Saphi a commencé à expérimenter avec des noisers et des machines électroniques de sa conception. Un tournant sonique s’opère donc, avec une part importante de titres appartenant à une veine plus dure, et ce premier CD évolue ainsi entre expérimentations abstraites et progressions bruitistes. Le dernier titre de Working, « Live Act II No Lies », est un morceau rythmique et noise préfigurant la direction plus électronique dans laquelle va s'engager Nocturne ensuite. La seconde partie du diptyque, Ecstasy, présente des morceaux créés en 2009 et 2010, et enfonce le clou. Les titres les plus ardus sont basés sur des trames obscures ou plus harsh, des drones denses ou des motifs saturés. Et même si certains morceaux ramènent un calme relatif au sein de pareille tension sonore, l'ensemble reste sans concession. Certains intitulés de titres ne laissent d’ailleurs que peu de doute quant à leur teneur profondément brute (« Extrême Venin », « Cris sans larme » ou « Mass Suicide »).

   

En fait, le tournant décisif pris par Nocturne s’est produit fin 2005, avec la rencontre de Cécile, violoniste venant du milieu classique. Durant les années qui vont suivre et jusqu’à l’aboutissement du disque Hypnose générale de 2017, Nocturne va ainsi complètement se réinventer. Le dernier album sorti avait en fait déjà donné quelques indices sur cette évolution car, bien que Working Ecstasy soit l'œuvre du seul Saphi, c'est bien le duo avec Cécile qui apparaît au sein du livret, sur des photos d'un concert de 2010. 


 2007 - 2017 : Période de transition et d’expériences 

À ses débuts, Nocturne n'a donné que peu de concerts ; quelques-uns en 2001 en Angleterre, notamment au festival Stigma à Londres, ainsi que quelques ciné-live de Terroriser Manipuler Convaincre par la suite. Mais, durant cette décennie de réorientation, Nocturne expérimentera énormément en live, que ce soit en solo, sous la forme du duo Saphi-Cécile, ou avec d’autres collaborateurs. Au point de vue des compositions, les textes vont devenir prééminents et les paroles tendre à dessiner les contours d’une humanité aliénée et en perte de repères. Les concerts de Nocturne ne sont par ailleurs jamais complètement identiques mais adaptés spécifiquement à chaque événement. On peut ainsi retrouver en live d’anciens morceaux complètement revisités du fait de la nouvelle orientation sonore du projet, entre électronique sombre et noise rythmique. C’est aussi lors de ces concerts que seront proposés certains titres, parfois d’ailleurs sous un autre intitulé, qui allaient composer au final Hypnose générale.

   



Les tenues de scène, des blouses blanches utilisées dans le milieu hospitalier, sont un signe distinctif de Nocturne en concert. L’emploi de masques, d’uniformes et de tenues diverses a toujours fait partie de l’héritage industriel, et est d’abord destiné à créer un profond impact visuel. Ici, deux aspects se dégagent de l'utilisation de ces blouses. D'une part, des tenues identiques renvoient à une notion de collectif : déposséder l'individu de sa propre identité en vue de privilégier l'intérêt du groupe. D'autre part, la symbolique de ces blouses apporte une dimension médicale singulière. Les opérateurs de Nocturne sont les cliniciens de notre inhumanité, et leurs outils thérapeutiques sont leurs sons et leurs textes. 
   

Saphi va également créer une chaîne vidéo où, en complément des extraits live, des morceaux collaboratifs et des bandes-son de ses propres performances, seront régulièrement proposés des titres qui s’apparentent à de courtes réflexions sur les thématiques qui sont au centre de ses préoccupations. Si certaines de ces vidéos sont basées sur des compositions très noise, ou plus ambiancées du fait qu’elles incluent des sons du monde extérieur, celles qui comportent des textes tendent à se rapprocher de chroniques d’humeurs froides, ou se font plus introspectives et poétiques. Elles sont majoritairement illustrées par des images détournées, et les ambiances sonores vont de constructions bruitistes à des illustrations plus abstraites et éthérées.

   

Les textes de ces morceaux sont parlés, et si certains ont une teneur plus onirique, la majeure partie apparaît comme des sortes de pamphlets, de courtes diatribes contre un monde malade et désespéré. Les paroles y transpirent le désarroi, la frustration, et dépeignent une humanité hypnotisée et à genoux. Ce véritable laboratoire créatif que sera cette chaîne aura finalement pour but de fixer des réflexions conceptuelles et sonores à un moment précis, sans viser à ce que ces créations évoluent forcément vers un morceau achevé, mais certains finiront tout de même comme tels. Ainsi, en passant par cette phase de transition, plusieurs titres d’Hypnose générale ont connu des premières versions alternatives diffusées via cette chaîne.

   

En studio, Saphi continuera de développer en solo des compositions bruitistes, axées sur une recherche du bruit envisagé comme un agent libérateur, ou tout au moins déclencheur de l’action. Divers textes de présentation réalisés au fil des dernières années intègrent d’ailleurs des formules incluant une notion de « bruit » différant de sa définition usuelle en tant que nuisance (« La marque des faiseurs de bruit », « Du bruit parmi nous, dans l’incohérence qui nous rend fou », ou encore « Je fais du bruit parce que je suis vivant et que j’aurai tout le temps d’être au calme »). Les morceaux apparus sur les compilations durant cette période en témoignent, car ces derniers sont définitivement plus frontaux que les « chansons réalistes industrielles » qui dans le même temps commençaient à être composées avec Cécile.

   




2017 : Le disque Hypnose générale 


L'année 2017 est donc celle du renouveau de Nocturne. L’album Hypnose générale marque en quelque sorte l'aboutissement des recherches sonores et thématiques développées au cours de la décennie précédente, tout en annonçant une nouvelle ère pour le projet, désormais incarné en un duo. Nocturne a évolué en direction d’une musique plus rythmique, où les vocaux ont également acquis une place prépondérante. Saphi est aux machines et aux synthés analogiques, et est également l’auteur de la grande majorité des textes, tandis que Cécile tient le violon, deux textes étant par ailleurs signés de sa main. Les compositions se développent tout en progression électronique, avec l'utilisation de nombreux effets de modulation et d'arpeggiator, complétés par l'apport singulier du violon.

   

Ayant écrit une chronique de Hypnose générale, j'invite le lecteur à s'y référer pour découvrir plus en détail ce dernier disque en date de Nocturne. 
 
Un nouvel album est actuellement en cours de réalisation : Hiver Mental. 

Collaborations et projets annexes 

Bien plus qu’une entité musicale, Liberator était une prise de position dont le terrain privilégié était celui de la place publique, avant celui de la scène confortable des concerts. Au cours d’interventions non autorisées en milieu urbain, Saphi se présentait souvent seul, mais lors des concerts, qui se rapprochaient plus de performances car le discours y était très théâtralisé, Andras Von Rotenfinger était aux machines. Saphi, sous le pseudonyme de Saint Pire, se chargeait des paroles et, par rapport à celles de Nocturne, ses textes amers et sentencieux poussaient encore plus avant ce rapport de force entre l’individu soumis et un monde sociétal oppressant. Un seul disque éponyme, de courte durée, est sorti en 2007. 

   

Saphi est également le second opérateur au sein de la formation bruitiste Le Syndicat Faction Vivante, initié par Ruelgo, du projet Le Syndicat. Artisan du bruit depuis plus de 35 ans, Ruelgo a toujours défriché avec passion des territoires sonores extrêmes, entre expérimentations radicales, électro-noise rythmique et bruitisme lyrique. Sculpture sonore en mouvement, Le Syndicat Faction Vivante repousse encore les limites d’un concept bruitiste instinctif, puisant tant dans une forme d’improvisation maîtrisée que dans une création interactive en direct. Plusieurs productions ont vu le jour depuis le début de la collaboration en 2014, dont deux sorties sur Aussaat, le nouveau label de Willi Stasch (ex-Cthulhu Records). 

   

En tant que technicien du son, Saphi a aussi effectué le mastering de plusieurs albums de groupes industriels français, comme Minamata et Le Syndicat. De plus, en parallèle de ses activités musicales proprement dites, il a produit de nombreuses pièces sonores, des compositions pour des installations, des pièces de théâtres ou d'autres œuvres scénographiques, écoutables via sa chaîne, qui diffuse également des concerts de Saphi en direct. Il a également monté le projet La Fabrique de souvenirs, dispositif interactif et participatif construit à base de tuyaux en plastique reliés à des effets d’échos, principalement destiné aux enfants. 

En 2020 Saphi à lancé le side-project Inomi Gambler dont les créations sont réalisées à partir d’enregistrements de sons naturels extérieurs reliés à ses noisers faits maison, retravaillés en direct. Trames lointaines, crépitement telluriques, bourdonnement souterrains et field recordings acousmatiques forment ces fonds sonores habituellement non audibles, ici mis en avant et évoluant entre atmosphères noise et ambient abstrait. À noter par ailleurs que la collaboration avec Cécile s’opère également en dehors de Nocturne, dans le cadre de projets à visée plus théâtrale et institutionnelle. Telle l’installation In Vivo, promenade sonore audio-guidée destinée à observer un échantillon d’hommes modernes dans leur milieu naturel reconstitué, sorte de vivarium à ciel ouvert.

Hypnose générale est sorti sur le propre label de Saphi, Art Schock qui avait déjà édité les premières productions de Nocturne. À cette époque, Art Schock était aussi l’association par laquelle Saphi réalisait des visuels pour d’autres groupes. Décors pour Les Joyaux de la princesse en 1996, bannières pour les concerts de Der Blutharsch, Blood Axis et Death in June en 1998 (Saphi et Art Schock sont mentionnés à ce propos dans les biographies de Death in June et Blood Axis, toutes deux traduites en français en 2012 chez Camion Noir). Cette structure a nettement évolué depuis les années quatre-vingt-dix et englobe désormais l’A.C.E. (Atelier de création expérimentale). 

Sous l’égide de ce collectif, depuis 2007, Saphi a organisé des concerts de musique industrielle, d’abord sur Tours et Orléans, et désormais sur la région de Nantes. Y ont été invités des vétérans de la scène industrielle française (Minamata, La Nomenklatur, Le Syndicat, Pacific 231), des formations plus récentes (PPF, Flint Glass, Babylone Chaos), Costes à plusieurs reprises et, une unique fois, une formation non-française, à savoir les Japonais de Contagious Orgasm. Saphi a continué à créer différents supports pour ses projets (badges, drapeaux, écussons, bannières) lesquels sont utilisés sur scène, pour Liberator ou, plus récemment, pour Nocturne et Le Syndicat faction vivante.
 

Discographie : présentations & chroniques 

Frieden / Krieg (1995, Tape, Art Schock 01) 

Cendres (1996, Tape, Art Schock 02) 

Offensive... de paix (1998, 10", Tesco Organisation)
 
Kommando Holocauste (2000, 10", Old Europa Cafe)
Présentation : Old Europa Cafe 
Chronique : Spectrum (scan) 

Kapitulation (2001, CD, Stateart). 
Présentation : Equilibrium Music 
Chronique : Gangleri 

Hymn for Herest I & II (2002, CD, Old Europa Cafe) 
Présentation : Old Europa Cafe 
Chroniques : Discogs / Gangleri 

Security of Ignorance (2002, LP dans un coffret, Thaglasz)
Présentation : Old Europa Cafe 

Le Dernier Jour (2005, 7", Cold Lands Distribution)
Présentation : Old Europa Cafe 

Terroriser Manipuler Convaincre (2006, CD, Old Europa Cafe)
Présentation : Old Europa Cafe
Chronique : Discogs 

Fleisch und Metall (2007, CD, Steinklang Industries)

Vers le vide (2009, CD, FinalMuzik)
Présentations : FinalMuzik / Cold Spring 
Chronique : Nocturne 

Working Ecstasy (2010, 2xCD, Old Europa Cafe)
Présentations : Old Europa Cafe / Cold Spring
Chroniques : Heathen HarvestNocturne 

Hypnose générale (2017, CD, Art Schock 03)
Présentations : Nocturne, Old Europa Cafe 
Chroniques : Atypeek (scan) / Nocturne / dMute / Dark Entries 

Sites de Nocturne : 

vendredi 27 mai 2022

Art Schock the Website

Le site : Art Schock








Le site internet Art Schock est actuellement en construction, il centralise les activités personnelles et collectives avec Nocturne et différentes collaborations depuis plus de 20 ans. 



dimanche 8 mai 2022

Artschock Produkt - shop online

We are pleased to announce our Shop is now online, visit it, join us some new material is coming...

jeudi 14 avril 2022

In Vivo music by Nocturne

Le Blanc des yeux
présente
IN VIVO
création 2022
Vendredi 15 avril : 18h30 et 20h30

Samedi 16 avril : 10h30 et 15h30

Vendredi 22 avril : 18h30 et 20h30

Samedi 23 avril : 10h30 et 15h30
Ancenis-Saint-Géréon
RDV 15 min avant devant le Château
Durée : 1h environ - 5 euros

Réservation : 
Théâtre Quartier Libre
02 51 14 17 17


Spectacle audio-guidé dans la ville et les vitrines vides

On a tous rêvassé en se demandant quelle histoire se joue derrière cette fenêtre éclairée ? Qui est cette femme fumant sur le quai ? On a pensé, un jour ou l’autre, quitter la ville, changer de vie, réfléchir à l’absurdité du monde.

In vivo nous emmène observer un échantillon choisi d’êtres humains modernes, en déambulant dans les rues, casques sur les oreilles, devenant voyeur et léchant les vitrines habitées de Christophe, Camille, Justine… et enfin Véronique. Les décors sont parfois reconstitués pour l’expérience. Un roman en 3 dimensions à travers la ville transformée en vivarium à ciel ouvert.

Cie Le Blanc des yeux :
Texte et dir. artistique : 
Cécile Favereau
Création sonore :  Saphi – Studio nuit
Scénographie et dramaturgie : Jean-Luc Taillefert
Régie son : Matthieu Delaunay et Manuela Leclerc
Film : Denis Rochard
Construction décor : Thierry Pinault, Lauren Rousseaux
Avec : Mathilde ClavierAnne-Pauline Parc et les habitants participants d'Ancenis
Les voix de : Sébastien Prono, Benjamin Thomas, Amandine Dolé, Jean-Philippe Davodeau, Alizée Roy, Gaëlle Clérivet, Romain Rambaud, Erwann de Carheil, Méziane Ouyessad, Aurélia Delescluze.
Et le souvenir très présent de Marion Parpirolles

En co-production avec Théâtre Quartier Libre à Ancenis - Le service culturel de Sainte-Luce-sur-Loire - Onyx à Saint-Herblain - Avec le soutien des aides de la Ville de Nantes, du département Loire-Atlantique, de la DRAC Pays de la Loire et de la Région Pays de la Loire. Avec le soutien des collectifs Pol'N, Extra Muros et le Groupe artistique Alice (Nantes), L'Atelier de Papier (Angers), le Labo des auteurs et A mots découverts (Paris). 

samedi 1 janvier 2022

hiver mental nouvel album de nocturne, annonce


un hiver étrange a saisi l'humanité et le froid brûle les contrastes les contours sont désormais effacés mais des forment de l'ancien monde résistent dans la mémoire et leur persistance s'agite depuis une île mentale a émergé sur la carte elle demeure encore insaisissable pour les yeux seule l'imagination permet d'y échouer

cette île ne fait aucune distinction entre les êtres c'est le regard qui ouvre la perspective de la même façon le boucan n'opère aucune distinction entre les âmes il est tout aussi généreux que cette île l'idée d'allier le bruit intérieur qui nous constitue et cette île a surgit aussi soudainement que son évidence si facile juste un pas là presque au bout des mains mais si inaccessible et c'est ce contraste auquel je suis sensible et parfois fragile où apparaît 
                                 cette faille mental mon hiver

***

hiver mental
nouvel album de nocturne bientôt

Bonne Chance 2022




 

samedi 18 décembre 2021

Nocturne on Twitch every Sunday

 

Retrouvez désormais Nocturne sur Twitch pour une émission sonore live tous les dimanches de 23h à minuit. Abonnez-vous à la chaîne et soyez informé des diffusions. 

vous écoutez Nocturne, Ein Bild der Zeit/a picture of our time/une image de notre temps. NOCTURNE Dimanche 19 décembre 23h..
 ////////////////////////////////////////////////////////// 

Nocturne is now on Twitch for a live session every Sunday from 11p.m to midnight. Subscribe to the channel and keep informed of the show. 

You are a Nocturne listener, Ein Bild der Zeit/a picture of our time/une image de notre temps. NOCTURNE Sunday décember 19th at 11p.m

lundi 13 décembre 2021

 Hypnose Générale a gift for the world of the end. Nocturne, a picture of our time.




samedi 20 novembre 2021

INOMI GAMBLER - live studio

Dévoration



Effroi

jeudi 28 octobre 2021

Hypnose Générale article DMute


Dernier album en date de Nocturne, Hypnose générale, sorti en 2017, est le disque du renouveau. De la veine industrielle tirant vers l’ambient ou plus orientée noise, et majoritairement instrumentale, qui a caractérisé le projet lors de ses premières années, Nocturne a désormais évolué en direction d’une musique plus rythmique, où les vocaux ont également acquis une place prépondérante.

Article de Cyril Adam, remerciements Eric Duboys

Pour se procurer l'album : artschockinfo@gmail.com

Installation sonore : Ville de Nuit

Installation sonore en Récrévision
Une ville la nuit au loin, des hurlements, des cris, une réalité hallucinante. Dans une petite salle obscure, un néon lampe noire, des sièges confortables, une bande son. Enregistrement d’une ville la nuit à l’aide d’une perche de dix mètres et un travail important de post-production ont permis de révéler la profondeur de l’obscurité, et soudain dans ce souffle fantomatique des éléments étranges apparaissent…

Samedi 1er mars 2014, à l’occasion du XUL VI au 108 d’Orléans. Merci à tous les Xuliens. 

jeudi 7 octobre 2021

Le Syndicat Faction Vivante

 Le Syndicat Faction Vivante LSFV aka Ruelgo Le Syndicat et Saphi Nocturne. deux opérateurs bruitistes. 

Au départ de cette nouvelle équipe du Syndicat, il y a eu en août 2014 une invitation en résidence de Saphi du projet Nocturne, dont le but était d’échanger sur nos pratiques sonores. Cette rencontre s'est très vite transformée en une collaboration intensive et, dans le même temps.. à suivre ici l'interview de notre ami Cyril Adam sur DMute.


.

mercredi 6 octobre 2021

Si tu passes - clip


Images - Denis Rochard | Montage/Technique - Studio Nuit | Musique - Nocturne | Texte & Voix - Cécile F.



dimanche 3 octobre 2021

INOMI GAMBLER side project

On peut considérer INOMI GAMBLER comme étant une application directe de la Métascopie sous la forme d'une proposition de trajectoire sonore.

INOMI GAMBLER en quelques mot : Il n'y a pas de début pas de fin, s'embarquer pour aller à la rencontre de formes et de contours qu'impriment en nous l'expérience sonore. le trajet est parfois une destination en soi. 

Aucune biographie valide. 
Description - trajectory internment still straight horizontal.



La Métascopie

L'internement forcé à la maison ou "confinement" de mars 2020, m'a donné l'occasion de faire focus sur des idées que je traîne avec moi dans mon sac des non-accomplis. Pour éviter le trop plein d'angoisse j'ai sorti de mon cabas, ma tête mon donjon La Métascopie.

La Métascopie: « C’est une expérience sensorielle qui donne un accès à une très haute perception binaurale des reliefs sonores ».

La Métascopie le seul endroit où tout y est tellement mieux. Une poétique des trajets loin de la poésie des voyages..




samedi 2 octobre 2021

Anti-Éthique - pièce sonore

J'ai le plaisir de vous présenter Anti-Éthique, une pièce sonore en Humourama foule HD sur la banquise des idées grises.

Anti-Éthique, je garde mon sang froid!

"La politique vaut moins que la publicité, elle n'a pas d'éthique!" Saphi.

Bonne écoute.

Montage & Création sonore - Studio Nuit
Musique/Texte - Nocturne/Saphi
Durée - 8'52mn
Date - 14.10.2020


vendredi 1 octobre 2021

October Fraise

 Aujourd'hui 1er Octobre c'est cueillette de fraise.. oui oui cueillette de Fraise!



Pièce Sonore annonce

Une pièce sonore est actuellement en préparation sous le titre de "Bévue ou la mécanique du Diable". Le texte est terminé et l'ambiance sonore est lancée depuis une semaine. L'idée de ce projet est assez ancienne et doit remonter à 2016. 

j'avais imaginé pour l'illustrer une sorte de sampling de vidéos trouvées sur le net, mais si les images prennent les tripes en revanche, elles n'expliquent pas les concepts. Plus tard, j'avais même imaginé un album, puis une installation sonore-visuelle-tactile, mais à chaque fois aucune de ces idées n'étaient convaincantes. C'est en mars 2020 que le format de la pièce sonore s'imposa, c'est mon format de prédilection. J'ai donc commencé la rédaction et j'avais de la matière. Le sujet en est la cybernétique qui est un de mes centres d'intérêt depuis de longue années.

En récréatif, nous préparons un nouvel album avec Cécile pour Nocturne.

à suivre..




News, Music & Album

A next album is actually on the table. These two tracks Amerailleurs & Automne represent the ambiance.




vendredi 24 septembre 2021

Cabine Audio Hermann

Ce projet de fabrication d'une cabine pour enregistrer les voix n'est pas le premier mais c'est le plus abouti du moment. Plusieurs modèles que j'ai fabriqué étaient en bois et donc assez lourd même pour du petit format 50x50x50cm.

Ici j'ai réalisé une cabine en polystyrène dont voici le résultat :


Cabine Audio Hermann - Art Schock/Madinasile

lundi 9 octobre 2017

Hypnose Générale by Nocturne (CD album)

NOCTURNE [Industrial, France]
Saphi he's behind Nocturne and started its first analog and industrial experiences in 1994. The first concerns were that of global memory and guilt, the notion of choice and free will. In facing a situation we only find an attitude to adopt in order to react to an emergency and to keep us going. Our biological logic is distinguish from the social logic, and our internal opposition goes against what we sometimes reallly are or would like to be. It's in the in the intimacy of reasoning which arise the first conflicts before their possible extensions, that Nocturne oscillates.

He's now joined by Cécile, they are two peaple working between rythmic noise and dark ekectronic, acoustic instruments and machinery, singing and whispers. The lyrics are chronicles of mood, inner voices finally delivered. Noise among us in the incoherence that drives us crazy.

It's not the long silence that matters considering the path you took to come up to us:


Pour en savoir plus, more info here : Nocturne

The new Nocturne album Hypnose Générale is out! After six years of silence. Six years was necessary to progress in this path that their music took. Nocturne present their first mutual album between the duo Saphi & Cécile.


Released on CD at 300 copies, 12 new tracks, presented in luxurious cover (7″ format). – Art Schock Rec.03 –


Price 12 € + shipping



                                                                                                                                                                                

Select your price shiping included :

France 16 EUR
Europe 18 EUR
World 19 EUR

Payment by Paypal at : artschockinfo@gmail.com





It is not the long silence that matters considering the path you took to come up to us.



Enjoy The New Tracks

Noize Against Democracy



Stay Alive






Cela fait six ans que Nocturne n’avait pas sorti d’album. Qu’aucune production studio n’ait vu le jour durant cette période ne signifie pas pour autant que le projet, emmené par Saphi depuis maintenant plus de deux décennies, était devenu dormant ou avait été mis entre parenthèses. Tout au contraire. Durant ce long silence discographique, Nocturne n’a en fait jamais cessé de se produire sur scène, en France et à l’étranger, en intégrant progressivement à ses performances live tout un nouveau répertoire, fruit d’une pratique quotidienne et acharnée de ses machines-instruments, conduite tel un exercice d’ascèse, et qui a vu ses compositions évoluer vers des morceaux toujours plus construits, dont la structure s’approchait de plus en plus de celles de chansons (alternance de couplets et de refrains, ponctuée de breaks). Car le grand virage opéré par Saphi au cours de ces années, pour ce qui concerne en tout cas le travail en studio, réside avant tout dans le fait que les textes (lus, déclamés, susurrés, criés ou tout bonnement hurlés) occupent désormais une place tout à fait centrale dans la plupart des titres, comme on pourra s’en rendre compte à l’écoute des douze pièces qui forment ce nouvel opus intitulé Hypnose Générale.

Autre changement de taille, Saphi sur nombre de morceaux n’est plus seul aux manettes, accompagné qu’il se voit désormais de Cécile, tenant elle aussi la voix, mais aussi le violon, autre apport essentiel qui contribue grandement à donner au son de Nocturne aujourd’hui une tonalité toute différente de celle connue sur les albums passés, moins immédiatement bruitiste, moins frontalement hostile, du moins en apparence. Le côté acéré du jeu de violon (des notes piquées plutôt que tenues, des cordes pincées manuellement plutôt que jouées à l’archet), associé aux manipulations électroniques d’une grande précision, induit en effet sur les titres les plus retenus un sentiment de tension latente, de menace sournoise, rampante, provoquant l’anxiété, l’inquiétude, voire la franche claustrophobie. Les morceaux s’appuyant sur des motifs rythmiques plus enlevés, plus énervés et rageurs, sont quant à eux d’une efficacité redoutable (« Noize against democracy », « Perception du réel » notamment, qui concluent l’album), en se refusant toutefois à toute ostentation dans le registre de l’agression sonore, tablant sur le dosage juste et nécessaire plutôt que sur l’accumulation. Si violence il y a, c’est toujours avec une certaine parcimonie qu’elle est administrée, l’impact étant d’autant plus efficient que celui-ci est très précisément ciblé et son périmètre contrôlé.

« Contrôle », c’est sans doute aussi le terme le mieux adapté à la thématique d’ensemble de Hypnose Générale, qui donne à voir un monde où tout ce qui faisait autrefois le décor (physique et psychique) de la vie des hommes a été impitoyablement dégradé, enlaidi, détruit, au profit d’une uniformisation laide et hostile, froide et mécanique, clinique et fonctionnelle, n’inspirant qu’effroi et sentiment d’isolement, de dépossession. La convergence généralisée vers le pire se manifeste désormais à tous les niveaux de l’existence. La surveillance permanente et omnipotente, le paranoïaque délire sécuritaire, la virtualisation des échanges et des rapports humains, la monétarisation de toutes les activités existantes, la fuite en avant de technologies toujours plus folles et envahissantes, l’urbanisme funéraire, entre mille autres calamités, permettent de humer le sinistre avant-goût du destin funeste vers lequel courent désespérément les sociétés dites avancées, où l’homme n’a plus sa place en tant qu’individu, n’est plus que le rouage superfétatoire et interchangeable, jetable, d’un système d’oppression, à la fois invisible et présent partout, qui vise à l’éradiquer. Le regard que porte Nocturne sur le monde tel qu’il va (ne va plus) n’est pas exactement porté par l’optimisme, et sa musique, ses textes s’en ressentent. En cela, on peut parler, avec Hypnose Générale, de « chanson réaliste industrielle », genre inédit qu’incarne à soi seul Nocturne aujourd’hui.

Eric Duboys, octobre 2017.

Eric Duboys auteur aux éditions Camion Blanc de:
THROBBING GRISTLE Industrial Music for Industrial People 
INDUSTRIAL MUSICS Volume 1
INDUSTRIAL MUSICS Volume 2